Vous êtes ici : CEMOTEVFR

Signature d'un accord-cadre de coopération entre l'UVSQ et l'IRD

Christian Delporte, vice-président du conseil scientifique de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, et Corinne Rouland-Lefèvre, directrice de la représentation France-Nord de l'Institut de recherche pour le développement, ont signé un accord-cadre de coopération jeudi 4 octobre 2012.

le 4 octobre 2012

publié jeudi 4 octobre 2012
L’accord-cadre de coopération signé entre l’UVSQ et l’IRD ce 4 octobre 2012 par Christian Delporte représentant le président de l’UVSQ, Jean-Luc Vayssière, et Corinne Rouland-Lefèvre représentant le président de l’IRD, Michel Laurent, formalise la coopération scientifique entre les deux institutions.

Plus précisément, il renforce les liens entre deux laboratoires de recherche : le Centre d’études sur la mondialisation, les conflits, les territoires et les vulnérabilités (Cemotev – EA 4457 UVSQ) et l’Unité mixte internationale Résiliences (UMI 236 IRD - Centre ivoirien de recherches économiques et sociales - Université de Cocody) qui sont représentés, lors de la signature, par leurs directeurs respectifs, Jean Cartier-Bresson et Jean-Luc Dubois.

Ces deux équipes collaborent déjà depuis plusieurs années pour la formation et l’encadrement scientifique des doctorants et jeunes chercheurs et la réalisation conjointe de programmes de recherche. Elles sont toutes deux engagées dans des actions de formation, d’innovation et de recherche qui visent à renforcer les politiques publiques favorables au développement des pays du Sud. C’est d’ailleurs la finalité de la "Charte du partenariat de la recherche pour le développement" annexée à l’accord-cadre. En l’approuvant, les signataires s’engagent notamment à :

"[…] Privilégier le développement durable, social et économique en renforçant aux Suds les capacités de recherche, de formation, d’expertise et d’innovation. […]
Contribuer à la construction et la consolidation des réseaux et dispositifs internationaux de recherche (plateformes, observatoires, etc.)  intégrant les enjeux globaux du développement. […]
Co-publier et co-éditer entre Nord et Sud et au Nord et au Sud, et renforcer la valorisation des connaissances et la promotion de l’innovation, en particulier par des échanges entre la recherche et l’enseignement supérieur et la recherche et l’industrie, et en veillant à la reconnaissance des savoirs locaux. […]"

Avec cet accord, le Cemotev et Résiliences comptent ainsi renforcer les actions de recherche et d’encadrement amorcées, mais également développer davantage les échanges de formations, les liens entre écoles doctorales et la réalisation de co-diplomation entre pays du Nord et du Sud.

> Voir les photos
Informations complémentaires
Contact :
Jessy Tsang King Sang, chargée de l'administration scientifique du Cemotev :