Vous êtes ici : CEMOTEVFRSéminaires

"Enjeux environnementaux et sociétaux de l'exploitation minière", par Michel Deshaies

Michel Deshaies, professeur à l'université de Lorraine et directeur du Centre d'études et de recherche sur les paysages (CERPA) intervient dans le cadre du séminaire du Cemotev sur les enjeux environnementaux et sociétaux de l'exploitation minière.

le 6 décembre 2012

jeudi 6 décembre de 10h à 12h
Plan de l'intervention

Introduction
1 – La nouvelle échelle de l’exploitation minière
2 – Une activité sous pression environnementaliste et sociétale
3 – Comment maintenir l’acceptabilité de l’exploitation minière
Conclusion
Bibliographie

Télécharger le texte de l'intervention de Michel Deshaies [PDF - 540 Ko]

Résumé de l'intervention

Activité quasiment moribonde dans la plupart des pays européens, l’exploitation minière (au sens d’extraction de matière solide de l’écorce terrestre) dans le monde a atteint depuis la fin du XXe siècle une échelle sans précédent. C’est la conséquence de l’intensification de l’exploitation des ressources de la planète résultant de la croissance démographique et de l’essor économique rapide des pays émergents comme la Chine. Néanmoins, la croissance de la demande mondiale à l’origine d’une envolée des prix de la plupart des minerais et les perspectives d’exploitation de nouveaux gisements peuvent aussi susciter de nouveaux projets d’exploitation minière dans les pays où elle a fortement décliné, voire même disparu. Cette évolution donne un intérêt particulier aux travaux de recherche concernant cette activité et son impact sur les sociétés, les paysages et l’environnement.

Les approches et les questionnements autour de l’exploitation minière sont multiples, tant du point de vue de la géographie que de l’économie, ou des sciences politiques. Elles relèvent de problématiques qui s’enrichissent mutuellement et que chaque discipline traite avec des méthodes qui lui sont propres. La géographie s’est intéressée traditionnellement au cadre géographique et géopolitique du développement de l’exploitation minière, aux enjeux géopolitiques que représentent les gisements, à l’organisation de l’espace et à la  transformation des sociétés et des paysages (mines, infrastructures, urbanisation, industrialisation), ainsi que plus récemment, aux impacts environnementaux et sociétaux. L’économie s’est surtout centrée sur le rôle des firmes, l’évolution des marchés de l’énergie et des minerais et sur la discussion autour des bénéfices de l’exploitation minière pour l’économie locale, avec en point d’orgue le débat sur la "malédiction des ressources". Ces approches de nature géographique ou économique servent de support à l’analyse de la perception de l’exploitation minière par les populations locales plus ou moins influencées par les stratégies de communication des entreprises et des ONG environnementalistes.

L’exploitation des ressources peut alors donner lieu à des conflits où l’environnement est en quelque sorte "un champ de bataille entre les intérêts divergents" (Blaikie 1995) des firmes et des populations locales. L’étude des conflits environnementaux autour de l’exploitation des ressources constitue une orientation relativement récente de la recherche, à la charnière de la géographie économique, de la géographie politique et des sciences politiques (Blaikie 1995, Blaikie & Brookfield 1995, Blaikie 1999, Watts 2000). Longtemps centrée sur l’exploitation des ressources de la biosphère comme les forêts tropicales, elle trouve un champ d’application de plus en plus important dans l’exploitation des ressources minérales, où les grandes firmes multinationales jouent un rôle essentiel.

L’essor considérable de la demande mondiale de certains minerais et de matières énergétiques depuis la fin du XXe siècle a conduit à la multiplication des grands projets miniers. Dans le même temps, les firmes qui veulent créer de nouvelles exploitations minières de grandes dimensions et à l’impact environnemental considérable, risquent de plus en plus de se heurter à une opposition résolue des populations locales soutenues par des ONG environnementalistes. Face à la capacité de celles-ci à mobiliser les opinions publiques, certaines firmes conscientes de l’enjeu capital que constitue leur image environnementale, tentent de développer une stratégie, une communication et des actions permettant de rendre plus acceptables leurs projets miniers, même quand ceux-ci ont un impact considérable sur l’environnement.

Télécharger le résumé de l'intervention de Michel Deshaies [PDF - 185 Ko]
Informations complémentaires
Page personnelle de Michel Deshaies
Image : Mine d’or de Yanacocha, près de Cajamarca dans le nord du Pérou, la plus grande mine d’or des Amériques (© Michel Deshaies, 2009)
Contact :